Le bilan neuropsychologique

Le bilan neuropsychologique chez l’enfant et l’adolescent

Le bilan neuropsychologique est destiné à évaluer diverses fonctions cognitives dites de base, principalement les fonctions attentionnelles, exécutives et mnésiques. Ce bilan comporte également une évaluation des fonctions visuo-spatiales et peut être complété par une estimation des fonctions intellectuelles : dans le cas de troubles d’apprentissage, par exemple, il est utile de s’assurer que les difficultés ne peuvent être dues à une faiblesse voire une déficience intellectuelle.

Il s’agit lors d’un bilan de bien cibler le(s) processus qui pose(nt) problème. Bien souvent, l’entourage des enfants rapporte des difficultés de mémoire ou de concentration qui sont en fait des déficits d’attention sélective. De même, un enfant dit « dans la lune » pourrait présenter des difficultés d’inhibition et non attentionnelles. Une même tâche implique différents processus et un déficit d’une fonction cognitive a souvent des répercussions sur d’autres fonctions. Le bilan neuropsychologique tente de faire la part des choses et de bien préciser le lieu des difficultés.

L’évaluation neuropsychologique s’effectue à l’aide de tests psychométriques tout en se basant sur l’anamnèse de l’enfant ainsi que sur les observations cliniques rapportées et observées. Le clinicien emprunte une démarche hypothético-déductive : c’est-à-dire qu’il formule une hypothèse à partir des premiers résultats obtenus (psychométriques mais également cliniques) qu’il vérifie au fur et à mesure des tests proposés et ciblés. Il ne s’agit donc pas d’une batterie de tests fixe mais bien d’une succession d’ajustements en fonction des lacunes révélées. Notons que les performances de l’enfant seront comparées à des données normatives, permettant de confronter ses résultats avec ceux d’enfants du même âge, du même sexe et du même niveau socio-culturel si possible.