La neuropsychologie

La neuropsychologie chez l’enfant et l’adolescent

La neuropsychologie est une science qui étudie les relations entre le comportement (au sens large) et les différentes structures du cerveau. Par comportement, on entend tout aussi bien la mémoire, que la perception, l’attention, l’impulsivité ou encore l’inhibition, etc. Elle permet de répondre à de nombreuses questions sur les difficultés scolaires que rencontrent les enfants. En effet, environ 10 à 15% des difficultés d’apprentissage (d’enfants d’âge scolaire) seraient liées à une problématique neurologique ou neurodéveloppementale (Obrzyt & Boliek, 1991, Lussier & Flessas, 2005).

Une distinction se doit d’être apportée entre les difficultés d’apprentissage et les troubles d’apprentissage. Les difficultés d’apprentissage sont plus fréquentes et généralement passagères. Elles découlent de causes multifactorielles comme une fragilité ou une dysfonction neurologique mais également d’un fonctionnement familial et/ou scolaire inadéquat pour ces enfants (un fonctionnement qui serait adéquat pour la plupart des enfants peut être inadapté à des enfants en difficultés d’apprentissage). Les troubles spécifiques des apprentissages sont, quant à eux, permanents et découlent de conditions neurologiques sous-jacentes (épilepsie, paralysie cérébrale, etc.) ou de troubles neurologiques acquis (traumatisme crânien, tumeur cérébrale, complications périnatales, etc.) entraînant une perte de certaines fonctions cognitives ou des troubles neurodéveloppementaux. Les plus courants sont les troubles de la lecture (dyslexie), de l’écriture (dysorthographie), du calcul (dyscalculie), de l’attention (déficit attentionnel) ou de la coordination visuo-motrice (dyspraxie), etc.

Notez l’importance d’une citation de Mazeau (2005) : « Certains troubles peuvent être globaux, touchant l’ensemble du fonctionnement intellectuel de l’enfant, (…) d’autres peuvent être spécifiques : il s’agit de pathologies neuropsychologiques électives touchant tel ou tel domaine de la cognition et respectant les autres ». Cette citation est essentielle car si le trouble est électif, les autres fonctions sont intactes et constituent les forces de l’élève. La prise en charge neuropsychologique de l’enfant devra contourner ses faiblesses en valorisant et s’appuyant sur ses points forts.