Comment?

Comment travaille le neuropsychologue?

Avant de commencer tout travail, le neuropsychologue rencontre la personne et ses proches afin de cibler les difficultés dans la vie quotidienne (l’anamnèse). Il s’intéresse à la fréquence de ces difficultés, aux situations où elles apparaissent, depuis combien de temps elles sont présentes, etc.

Ensuite il réalise une évaluation neuropsychologique des capacités cognitives de la personne : cette évaluation permet d’évaluer les diverses fonctions cognitives dites de base (l’attention et la concentration, la mémoire à court et à long terme, les fonctions exécutives, c’est-à-dire le contrôle de soi, de ses gestes et paroles, la flexibilité, la planification et l’organisation, etc.). Ce bilan peut également comporter une évaluation des fonctions visuo-spatiales et des praxies et peut être complété par une estimation des fonctions intellectuelles (QI).

L’évaluation neuropsychologique s’effectue à l’aide de tests psychométriques tout en se basant sur l’anamnèse de l’enfant ainsi que sur les observations cliniques rapportées et observées. Le neuropsychologue formule une hypothèse à partir des premiers résultats obtenus  qu’il vérifie au fur et à mesure des tests proposés et ciblés. Il ne s’agit donc pas d’une batterie de tests fixe mais bien d’une succession d’ajustements en fonction des lacunes révélées. Notons que les performances de la personne seront comparées à des données normatives, permettant de confronter ses résultats avec ceux d’individus de même âge, de même sexe et de même niveau socio-culturel si possible.

Il s’agit lors d’un bilan neuropsychologie de bien cibler le(s) processus qui pose(nt) problème, tout en mettant en évidence les fonctions préservées qui constituent les forces de la personne, sur lesquelles s’appuyer lors de la prise en charge. Les résultats seront remis personnellement afin d’être expliqués à la personne ainsi qu’à ses proches et des pistes de prises en charge seront proposées.

Enfin, le neuropsychologue propose une prise en charge individualisée et spécifique afin de travailler les faiblesses cognitives de la personne tout en s’appuyant et en valorisant ses forces. La rééducation neuropsychologique vise à renforcer les capacités cognitives par des exercices de drill et des jeux « cognitifs » divers. Elle propose des stratégies compensatoires et des aménagements pour soutenir la personne dans sa vie quotidienne et donne également des conseils à ses proches. Les séances ont lieu, habituellement, une fois par semaine et dure 45 minutes.